Derniers sujets
» Regards croisés
Mar 9 Fév 2016 - 4:00 par Administrateur

» Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?
Jeu 4 Fév 2016 - 8:54 par paulous

» peut on vivre de son art?
Lun 22 Juin 2015 - 11:56 par Nicolas Pierre Victor

» max de lorraine d'arts
Lun 28 Juil 2014 - 7:24 par m.guertner

» Jacques POIRIER, maître du trompe-l'oeil.
Mer 4 Juin 2014 - 12:48 par Francette

» Parachutage en Lorraine
Dim 27 Avr 2014 - 22:17 par Administrateur

» Peut on parvenir à réaliser ses rêves ?
Sam 15 Mar 2014 - 21:06 par Thierry Marié

» PDA Hors série n°34 AQUARELLE
Dim 29 Déc 2013 - 10:10 par aguilera

» plus sur mes oeuvres
Mar 17 Sep 2013 - 14:00 par aguilera

» Semaine intensive dessin peinture aout 2013
Sam 17 Aoû 2013 - 8:04 par carolus

Les posteurs les plus actifs du mois

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Forum des Artistes Lorrains sur votre site de social bookmarking


La laideur assumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La laideur assumée

Message par Thierry Marié le Mar 20 Nov 2012 - 11:35

J'ai l'habitude de dire à mes élèves que la beauté artistique n'est pas la joliesse et qu'une part de laideur assumée doit entrer dans la composition d'un tableau, de manière à lui donner du mordant. En effet, une oeuvre d'art doit être "tendue". Pour que sa "beauté" ne soit pas molle, elle doit trouver un point d'appui sur une part de "laideur". Bref, pas d'équilibre artistique sans un peu de discordance, afin d'obtenir une "harmonie dynamique".



Avec l'art Baroque, puis le romantisme, la "part du laid" a été revendiquée et même parfois théorisée. "Seul le laid est beau" criaient les Romantiques, lassés des belles harmonies tranquilles. L'expressionisme a radicalisé cette tendance, parfois en oubliant complètement "la part du beau".



Jusqu'à quel point et dans quelles conditions de distanciation et d'humour "le laid" peut-il paradoxalement constituer un piment esthétique, telle est la question.


Georg Grosz
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par Cath le Mar 20 Nov 2012 - 13:48

Le beau se situe à l'intérieur de certaines limites, tandis que le laid est infini, donc plus complexe, varié, amusant.

Et comme c’est uniquement la puissance du caractère qui fait la beauté de l’Art, il arrive souvent que plus un être est laid dans la Nature, plus il est beau dans l’Art. Il n’y a de laid dans l’Art que ce qui est sans caractère, c’est-à-dire ce qui n’offre aucune vérité extérieure ni intérieure.

« Est laid dans l’Art ce qui est faux, ce qui est artificiel, ce qui cherche à être joli ou beau au lieu d’être expressif, ce qui est mièvre et précieux, ce qui sourit sans motif, ce qui se manière sans raison, ce qui se cambre et se carre sans cause, tout ce qui est sans âme et sans vérité, tout ce qui n’est que parade de beauté ou de grâce, tout ce qui ment.
Quand un artiste, dans l’intention d’embellir la Nature, ajoute du vert au printemps, du rose à l’aurore, du pourpre à de jeunes lèvres, il crée de la laideur parce qu’il ment. Quand il atténue la grimace de la douleur, l’avachissement de la vieillesse, la hideur de la perversité, quand il arrange la Nature, quand il la gaze, la déguise, la tempère pour plaire au public ignorant, il crée de la laideur, parce qu’il a peur de la vérité. Pour l’artiste digne de ce nom, tout est beau dans la Nature, parce que ses yeux, acceptant intrépidement toute vérité extérieure, y lisent sans peine, comme à livre ouvert, toute vérité intérieure. » Auguste Rodin, L’Art

« La laideur a ceci de supérieur à la beauté qu’elle ne disparaît pas avec le temps » Serge Gainsbourg

avatar
Cath

Messages : 161
Points : 256
Date d'inscription : 13/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par Thierry Marié le Mar 20 Nov 2012 - 14:08

En effet, Cath, Rodin dit vrai en affirmant que la véritable beauté de l'art ne peut se fonder que sur l'authenticité.

Roland Barthes a repris cette idée dans sa définition du kitch, en donnant l'exemple des chanteurs qui surjouent vocalement au lieu de faire confiance à la musique et au texte et d'être simplement sincères. Dès que l'on en fait trop, on est dégoulinant de ridicule.

Mais ce qui est drôle, c'est que même la laideur - et non la seule beauté - peut être l'objet d'une exagération maniérée. Par exemple, on peut exagérer les traits d'un homme en souffrance, ou peindre une charogne avec une complaisance exagérée.

La "part du laid" ne préserve donc pas de l'exagération maniérée dénoncée par Rodin et d'autres, car la laideur peut aussi être un effet de style racoleur et répétitif (cinéma gore) ou une manière de choquer le bourgeois à bon marché (art officiel contemporain). La "puissance du caractère" peut d'ailleurs tout aussi bien être simulée avec une exagération affectée, pour faire "style".

avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par henry konfino le Mar 20 Nov 2012 - 17:03

l'expressionnisme allemand du groupe "die brucke" avec les peintres Kirchner, Heckel, Rottluff, représentait une peinture qu'on ne pas appeler belle, les corps sont distordus, les couleurs empruntées au fauvisme sont très accentuées. Les peintres allemands E.Nolde, et une femme Paula M. Becker ne pratiquaient pas une peinture élégante. Ces peintres se retrouvent pourtant dans les musées, ils avaient vécu vers les années 1900, le climat politique était certainement tendu en Europe

henry konfino

Messages : 45
Points : 65
Date d'inscription : 12/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rendre intéressant son projet artistique

Message par carolus le Sam 24 Nov 2012 - 9:14

La question de la beauté et de la laideur est complexe.
Certains crient à la subjectivité dès lors que la question de la beauté se pose. D'autres mélangent le beau et le joli, le laid et le caractère, sensibilité et sensiblerie.
Piste: L'art ne veut pas la représentation d'une chose belle mais la belle représentation d'une chose. Emmanuel Kant

Il faut préciser que l''art n'est pas que la représentation peinte.
J'ose élargir la formule de Kant : le job de l'artiste est de rendre intéressant son projet artistique. Si le spectateur est intéressé alors l'émotion sera au rendez-vous.
Cela étant dit, certains crieront une nouvelle fois à la subjectivité face à ce qui pourrait être intéressant ou pas.

Dans le domaine de la peinture (représentative), la notion d'harmonie est capitale. Au delà des querelles de subjectivité, celle-ci est composée d'un ensemble de caractéristiques objectives.
L'harmonie est une balance (pas nécessairement égale) d'oppositions (ying/yang) :
- Chaud et froid (température des couleurs)
- Lumineux et sombre (valeurs)
- Épais et fin (impasto ou pas)
- Détail et masse & "Mise au point" ("focus") et "flou" (centre d'intérêt)
- Bords doux et nets

D'autres réflexions ici :
http://www.atelierdedessin.fr/yann/reflexions.html


Dernière édition par carolus le Sam 24 Nov 2012 - 19:58, édité 4 fois
avatar
carolus

Messages : 379
Points : 940
Date d'inscription : 29/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdedessin.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par henry konfino le Sam 24 Nov 2012 - 9:30

c'était beaucoup plus facile de faire de la peinture du temps du second empire où les peintres reconnus exposés au Salon, ensuite tout s'est libéré avec l'impresionisme, le fauvisme, le cubisme, l'expressionisme. On peut préférer Ingres à E.Schile ou Soutine, Rubens au corps déformé de Bacon. On peut aussi déplorer Marcel Duchamp qui a remis en question l'art avec son "urinoir ou César avec ses compressions de voiture et Arman avec son piano accroché au mur à Beaubourg.

henry konfino

Messages : 45
Points : 65
Date d'inscription : 12/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par mathlma le Sam 24 Nov 2012 - 10:11

L'harmonie dont tu parles Thierry se retrouve en musique où quelques accords discordants (dissonants) sont souvent utilisés dans un morceau pour amener de la tension.
Je rejoins Yann et Thierry sur la bonne balance entre des opposés, (ligne droite-courbe par exemple) qui ramène l'harmonie et la tension nécessaire au tableau.

Sur le sujet de la manière, il est tout autant ridicule d'exagérer les traits de la beauté que ceux de la laideur. Le plus dur étant de bien représenter un sujet à priori laid (sans complaisance ou exagération).





A Henry, je ne pense pas que c'était plus facile de faire de la peinture du temps du second empire vue l'exigence technique demandée.
avatar
mathlma

Messages : 135
Points : 254
Date d'inscription : 21/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://mathieuleisen.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par Thierry Marié le Dim 25 Nov 2012 - 0:33

« Est laid dans l’Art ce qui est faux, ce qui est artificiel, ce qui cherche à être joli ou beau au lieu d’être expressif, ce qui est mièvre et précieux, ce qui sourit sans motif, ce qui se manière sans raison, ce qui se cambre et se carre sans cause, tout ce qui est sans âme et sans vérité, tout ce qui n’est que parade de beauté ou de grâce, tout ce qui ment.
Quand un artiste, dans l’intention d’embellir la Nature, ajoute du vert au printemps, du rose à l’aurore, du pourpre à de jeunes lèvres..." Rodin.

Je crois que j'ai trouvé une peinture (une vraie confiture de roses, peinte par Léon-François Comerre) qui plairait beaucoup à L'Auguste sculpteur. Smile

avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par Francette le Sam 11 Mai 2013 - 11:43

Les oeuvres fortes d'Otto Dix...."fonctions" de la représentation de la laideur ....
L'émission est passée sur ARTE le 13 mars 2013 Wink
http://www.youtube.com/watch?v=PZmt_f2Ynx4

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La laideur assumée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum