Derniers sujets
» Regards croisés
Mar 9 Fév 2016 - 4:00 par Administrateur

» Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?
Jeu 4 Fév 2016 - 8:54 par paulous

» peut on vivre de son art?
Lun 22 Juin 2015 - 11:56 par Nicolas Pierre Victor

» max de lorraine d'arts
Lun 28 Juil 2014 - 7:24 par m.guertner

» Jacques POIRIER, maître du trompe-l'oeil.
Mer 4 Juin 2014 - 12:48 par Francette

» Parachutage en Lorraine
Dim 27 Avr 2014 - 22:17 par Administrateur

» Peut on parvenir à réaliser ses rêves ?
Sam 15 Mar 2014 - 21:06 par Thierry Marié

» PDA Hors série n°34 AQUARELLE
Dim 29 Déc 2013 - 10:10 par aguilera

» plus sur mes oeuvres
Mar 17 Sep 2013 - 14:00 par aguilera

» Semaine intensive dessin peinture aout 2013
Sam 17 Aoû 2013 - 8:04 par carolus

Les posteurs les plus actifs du mois

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Forum des Artistes Lorrains sur votre site de social bookmarking


La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Dim 20 Mai 2012 - 0:35

Parmi les plus grandes erreurs de la peinture à l'huile, se trouve cette habitude aberrante de se faire un médium en mélangeant de l'huile crue (souvent de lin) et de l'essence de térébenthine. Comme cela a été clairement démontré autant du point de vue historique que du point de vue chimique, cette pratique est une absurdité qui nous éloigne de la peinture à l'huile conçue par Van Eyck et les maîtres de la Renaissance. No

Le médium de la peinture à l'huile repose sur un trépied : résine (vernis) - huile siccative (cuite) - solvant (essence)

Et encore ceci est une simplification, car on peut aussi utiliser des cires, de la silice, des sels siccatifs, cuire les huiles avec des procédés savants, sous pression, en présence d'autres ingrédients, sans compter que les résines sont différentes par leur duretés, etc. !!

L'huile qui sert au broyage des couleurs et qu'on trouve dans les tubes est en revanche une huile crue peu siccative et sans résine... pour que les couleurs ne durcissent pas dans les tubes ! C'est pourquoi il est recommandé de ne jamais l'utiliser quand elle sort du tube mais au contraire de la jeter. Alors ce serait vraiment débile d'en rajouter venant d'un flacon d'huile de lin bien crue !! scratch

La peinture à l'huile demande donc une connaissance de la composition ET de la mise en oeuvre des médiums. Et il y a autant de médiums que de pratiques différentes. Un peintre finit par trouver SON médium. Mais celui-ci ne consistera jamais à se faire un misérable mélange d'huile et d'essence : ça, c'est le médium de "l'ignorant".

Le trouble peut être jeté par le fait qu'un "ignorant" des règles élémentaires de la peinture à l'huile peut être un bon "peintre" au sens du dessin, des couleurs, du modelé des formes, de la composition, etc. Ca n'empêche pas qu'il ne faut pas l'imiter. De même qu'il ne faut pas imiter Courbet ou Géricault dans leur usage du bitume qui a noirci à coeur plus de la moitié de leurs oeuvres !

A notre époque, cette question ne fait plus débat, c'est un point qui est entendu par tous les ingénieurs (inventant des médiums), les historiens des techniques et les restaurateurs de tableaux.

Certes, on pourrait se faire un "médium du pauvre" avec de l'essence, de l'huile et du vernis (et un peu de siccatif). Mais à quoi bon, puisque les médiums vendus dans le commerce sont des reproductions exactes ou bien des adaptations modernes - et parfois des améliorations - de ceux qui ont été utilisés par les grands maîtres (Titien, Rubens, Rembrandt, etc.). Ils n'ont pas été conçus par des marchands faisant n'importe quoi, mais par des peintres et des techniciens de la peinture qui ont retrouvé des recettes anciennes. On peut citer Marc Havel ou Xavier de Langlais. François Perrego - peintre et restaurateur, formé en chimie, auteur d'un excellent livre sur la peinture à l'huile et d'un remarquable dictionnaire des produits artistiques - est aussi une référence vivante dans ce domaine.

Maintenant, si vous souhaitez faire vous-même de bons médiums en partant du matériau brut (dissoudre les gommes et les résines, cuire les huiles, expérimenter les dosages en lisant des manuscrits anciens) rien de vous en empêche ! J'ai fait ce genre de chose il y a une dizaine d'années et c'est passionnant. Mais il faut commencer par comprendre le rôle exact de chacun des ingrédients.

La peinture à l'huile est une technique savante mais ce n'est une porte fermée pour personne : la connaissance des médiums, de leur composition et de leur effets, en est la clef.

Voici quelques liens pour faire le point à ce sujet :

http://coursdedessin.wifeo.com/peinture-a-lhuile.php ( un article que j'ai écrit sur le sujet )

http://www.dotapea.com/mediumspourlhuile.htm ( une mine d'information, des passionnés de chimie de la peinture )

http://mediumpeinturehuile-atelierfontaines.blogspot.fr/ ( Un site entièrement consacré aux médiums, et qui propose des médiums à émulsion - une subtilité très intéressante qui consiste à associer de l'eau à l'huile )


Dernière édition par Thierry Marié le Dim 20 Mai 2012 - 10:12, édité 1 fois
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Dim 20 Mai 2012 - 1:09

Un article concernant les résines entrant dans la composition des médiums :
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sine_(peinture)

La technique de Rubens : http://www.stagesdepeinture.fr/La-peinture-de-Rubens-1577-1640.html
Ses couleurs étaient broyées avec un mélange d’huile de lin cuite et de résine, son diluant (medium) composé sans doute d’un mélange de baume de térébenthine de Venise, d’essence de térébenthine ou d’essence d’aspic, et d’huile de lin cuite.
On a la chance de pouvoir consulter les écrits de Turquet de Mayerne, qui était un ami de Rubens et qui donne de précieuses indications sur sa façon de faire, en spécifiant : « vidi » : j’ai vu.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Dim 20 Mai 2012 - 1:13

Un article sur la technique de Van Eyck, "l'inventeur" de la peinture à l'huile, par Jean-Charles FUMOUX
ancien élève de Robert Mermet
restaurateur de tableau, professeur de peinture
http://www.meublepeint.com/secret-van-eyck.htm
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Dim 20 Mai 2012 - 1:18

Une étude scientifique mettant en évidence l'utilisation d'une association de résine et d'huile cuite dans l'oeuvre des grands maîtres qui ont inventé la peinture à l'huile.
http://eduscol.education.fr/rnchimie/phys/baillet/08/laser_LIBS.pdf
Si la composition exacte du médium flamand reste inconnue aujourd’hui, nous savons qu’il contient de l'huile de lin cuite et de la résine. Dissoute dans l'huile, cette résine se disperse en petites sphères. Des liaisons se forment progressivement entre ces composants, ce qui explique que la peinture se fige en quelques minutes. Cette immobilisation rapide n’empêche pas qu’il faille des jours, voire des mois, avant que cette même peinture soit entièrement sèche. Grâce à ce médium merveilleux, Rubens aurait peint La Kermesse en 24 heures.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Francette le Mer 12 Déc 2012 - 18:33

Je suis en " plein dedans " , fabrication etc...: la siccativité entre les "couches" est assez longue ...plusieurs jours..j'utilise du vernis Dammar (que j'ai fait) comme médium à retoucher afin de "lier" la couche "sèche" et la nouvelle...quels conseils pourriez-vous me donner , erreurs à éviter ?!

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Mer 12 Déc 2012 - 20:56

Concernant le médium à retoucher ou vernis à retoucher (qui n'a rien à voir avec celui qui est vendu sous cette appellation dans le commerce), je m'accorde avec François Perrego pour dire qu'il est intéressant d'utiliser un jus de médium composé de 15 à 20 % de son médium de travail dilué dans de l'essence de pétrole, mais de ne surtout pas attendre qu'il soit sec sinon, l'effet sera contraire à celui recherché (lier les couches entre elles). Il est aussi possible de prendre du vernis dammar (résine "tendre" qui s'obtient par dilution à froid à 1/3 de résine sèche dans de l'essence de pétrole) fabriquée ou non dans son atelier à condition de la diluer à nouveau dans 5 à 6 fois plus d'essence de pétrole. La formule du jus de médium (indiquée plus haut) est plus simple à mettre en oeuvre, surtout si l'on travaille avec un médium liquide pas trop poisseux genre Rembrandt 083. Il faut seulement "remouiller" un peu les parties que l'on va reprendre dans le quart d'heure qui suit.

Je préfère appeler le vernis à retoucher "vernis de reprise" (ou même "médium à retoucher") ! Le "vernis à retoucher" qui est vendu sous cette appellation est souvent trop concentré, donc il sert plutôt comme vernis provisoire.

Et bien sûr, il faut respecter la règle du "gras sur maigre" comme indiqué ici : http://coursdedessin.wifeo.com/materiel-artiste-cours-dessin-peinture-nancy.php#Huile


Dernière édition par Thierry Marié le Sam 29 Juin 2013 - 2:03, édité 1 fois
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Francette le Jeu 13 Déc 2012 - 9:56

Oki, merci Wink
Je trouve que l'essence de pétrole "matifie "plus que la térébenthine . C'est aussi pour cela que j'utilise toujours de la "pure gemme" ou rectifiée car la térébenthine ordinaire (bricolage) contient du naphta en plus ou moins grande proportion Sad
L'ennui avec les vernis à retoucher tout prêt, c'est qu'on a du mal à savoir ce qu'il y a vraiment dedans (celui que j'ai acheté (Talens) sent le White-Spirit ...pétrole donc ...

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par jpleclercq le Jeu 20 Déc 2012 - 16:07

Bonjour,
J'utilise comme médium un mélange de Standolie, de vernis de Dammar et d'essence, auquel j'ajoute quelques gouttes de siccatif au cobalt.
Même si ce mélange évolue dans ses proportions au fur et à mesure des couches pour finir à une égalité au tiers, j'ai toujours des embus que j'élimine bêtement avec un vernis à retoucher.
Y a-t-il à votre connaissance un autre moyen d'éviter ces problèmes de matité hétérogène ?

jpleclercq

Messages : 8
Points : 8
Date d'inscription : 20/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpleclercq.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Francette le Jeu 20 Déc 2012 - 17:22

L'essence de térébenthine est un produit résineux (plastifiant) contrairement à l'essence minérale (pétrole) ...ceci explique peut-être en partie le problème mais sûrement pas que....Je me demande si c'est totalement possible d'éviter ces embus ...j'ai ajouté une petite quantité de baume de Venise à mon médium qui devrait "faire briller" Very Happy
Les pigments ne réagissent pas tous de la même façon non plus (absorption de l'huile ) bref, c'est un peu le casse-tête ....tous vos conseils sont les bienvenus Wink

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 6:45

jpleclercq a écrit:Bonjour,
J'utilise comme médium un mélange de Standolie, de vernis de Dammar et d'essence, auquel j'ajoute quelques gouttes de siccatif au cobalt.
Même si ce mélange évolue dans ses proportions au fur et à mesure des couches pour finir à une égalité au tiers, j'ai toujours des embus que j'élimine bêtement avec un vernis à retoucher.
Y a-t-il à votre connaissance un autre moyen d'éviter ces problèmes de matité hétérogène ?

"un mélange de Standolie, de vernis de Dammar et d'essence, auquel j'ajoute quelques gouttes de siccatif au cobalt." Ca c'est OK, en diminuant l'essence progressivement.

"j'ai toujours des embus que j'élimine bêtement avec un vernis à retoucher."

Bah, c'est pas si bête, puisque ça sert aussi à ça le vernis de reprise (ou à retoucher) !

"Y a-t-il à votre connaissance un autre moyen d'éviter ces problèmes de matité hétérogène ?"

Oui, il suffit d'éliminer ce qui la produit. Cool

1. En égalisant le plus possible de temps de séchage des différentes couleurs, car c'est bien cette différence qui provoque des déplacements de l'huile sur une partie ou une autre du tableau en laissant des plaques ternes. Il faut pour cela identifier les couleurs qui sèchent moins rapidement et ne mettre du siccatif que dans celles-ci.

Quelle marque de couleurs utilisez-vous ? D'autre part, quelle avantage trouvez-vous à utiliser un médium "maison" plutôt qu'un médium tout prêt (il en existe de bons et fiables avec lesquels les embus sont rares) ?

2. Il faut aussi songer à la qualité des supports et des enduits si les embus apparaissent dès la première couche (support inégalement absorbant). .

3. Les reprises précoces dans le "juste sec en surface" peuvent aussi provoquer des embus.

Pour ceux qui ne comprendraient pas de quoi on parle avec nos histoires d'embus, voir aussi ce lien : http://www.vaissiere-peintures.fr/regles-de-la-peinture-a-l-huile-page-292.fr.html

Encore une chose : il ne faut pas goûter à ses médiums comme on vous voit le faire sur votre avatar !! C'est pô bon ! No


Dernière édition par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 7:23, édité 1 fois
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 7:20

Francette a écrit:L'essence de térébenthine est un produit résineux (plastifiant) contrairement à l'essence minérale (pétrole) ...ceci explique peut-être en partie le problème mais sûrement pas que....Je me demande si c'est totalement possible d'éviter ces embus ...j'ai ajouté une petite quantité de baume de Venise à mon médium qui devrait "faire briller" Very Happy
Les pigments ne réagissent pas tous de la même façon non plus (absorption de l'huile ) bref, c'est un peu le casse-tête ....tous vos conseils sont les bienvenus Wink

Un produit résineux ? Pas quand elle est distillée et de bonne qualité. Quand elle redevient résine et se charge en colophane, il faut la jeter (ou la garder pour allonger la cire à parquet trop épaissie). Une bonne ET ne laisse aucune trace en séchant sur un mouchoir en papier, s'il y a une tache jaunâtre, elle est morte pour la peinture d'art. Si dans le flacon, elle est carrément jaune et poisseuse = poubelle. Ne jamais laisser un flacon d'ET ouvert, ça ne doit pas être au contact de l'air.

Avec le baume de Venise, faut y aller doucement. Ce truc ne sèche jamais complètement.

Ne pas oublier que c'est le vernis final qui égalise l'aspect et fait briller (ou pas).
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Francette le Ven 21 Déc 2012 - 13:15

Mea culpa , je me suis mal exprimée : par produit "résineux" je voulais faire le distingo entre un produit tiré d'un végétal résineux et un produit minéral Wink

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 13:25

Essence végétale et essence minérale tout simplement. albino
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par jpleclercq le Ven 21 Déc 2012 - 16:06

Quelle marque de couleurs utilisez-vous ?
Des extrafines Lefranc.

Ca c'est OK, en diminuant l'essence progressivement.

Je passe de 5 volumes d'essence 1 de résine et 1 de standolie à 1 volume de chaque mais effectivement un médium tout fait me conviendrait mieux et serait moins laborieux à réaliser.

Je crois que mon souci d'embu est lié à la raison 3) que vous évoquez.
J'ai pris l'habitude avec le Liquin de travailler très vite, c'est à dire d'une journée sur l'autre, mais la peinture n'est sèche qu'en surface.

La recette de ce médium est celle utilisée par des peintres américains que j'apprécie et pour qui la standolie permet d'obtenir du flou dans les contours. J'imagine qu'il existe des médiums prêts à l'emploi qui ont des compositions voisines mais je ne me vois pas les essayer tous.
Auriez-vous un conseil à ce sujet ?

jpleclercq

Messages : 8
Points : 8
Date d'inscription : 20/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpleclercq.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 21:50

Je conseille depuis plusieurs années et avec de bons retours d'expérience d'utiliser du médium Rembrandt 083 et de se familiariser avec ce produit.

Il peut également servir de base pour être transformé en un médium plus personnel. On peut par exemple lui ajouter de la standolie. Les peintres qui aiment travailler très "classique" lui ajoute du médium flamand Lefranc (en tube) qui est préparé avec de la résine mastic (mais je le trouve un peu cher).

En fait, il faudrait montrer quelle type de résultat vous voulez obtenir.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 21:53

Je suis bête ! Votre site est cliquable sous votre avatar, je vais donc voir (de ce pas virtuel) votre travail.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Ven 21 Déc 2012 - 22:08

Ok, vous travaillez à la méthode flamande. Donc essayez le 083 sur un petit tableau, ça devrait vous plaire.

Si vous voulez vous rapprocher de l'école réaliste américaine contemporaine et éviter les contours trop durement arrêtés, essayer de mettre plus de pâte et de travailler plus "en une fois" en pleine pâte (donc plus à l'italienne). C'est la pâte qui permet d'obtenir des fondus maîtrisés, lorsqu'elle est doucement lissée encore fraîche.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par jpleclercq le Sam 22 Déc 2012 - 7:33

Problème : le 083 contient de la térébenthine et je suis allergique à ce produit.

J'ai déjà essayer de travailler plus en épaisseur, je vais donc réitérer Wink

jpleclercq

Messages : 8
Points : 8
Date d'inscription : 20/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpleclercq.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Sam 22 Déc 2012 - 7:55

Allergie à l'ET ! Ah, la plupart des médiums en contiennent.

Je comprends mieux le choix de la résine dammar qui peut se diluer dans l'essence de pétrole.

Les médiums alkides sont aussi généralement préparés à l'essence minérale, pourquoi avoir cessé de les utiliser ?
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par jpleclercq le Sam 22 Déc 2012 - 8:27

J'avais parfois des soucis d'adhérence sur les derniers glacis, la surface devenant extrêmement lisse.
Mais je crois que si je travaille en pleine pâte au début, je vais diminuer le nombre de couches et devrais éviter ce problème.
Comme je suis sans cesse en quête d'évolution, quand je vois une œuvre qui "me parle", je cherche toujours à comprendre comment a fait le peintre et je teste toutes sortes de choses.
C'est le complexe de l'autodidacte Laughing

A mon sens plus de technique ne donne jamais trop de technique ; et puis je ne romps jamais vraiment avec mes travaux précédents, ne serait-ce que par les thèmes ou la composition Wink

jpleclercq

Messages : 8
Points : 8
Date d'inscription : 20/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpleclercq.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par carolus le Sam 22 Déc 2012 - 9:13

Salut Jpleclercq,

Beaucoup des réalistes contemporains US peignant Alla Prima utilisent un médium composé d'huile de lin cuite coupée avec de l'essence (white spirit ou térébenthine).
Médium de la 1e ébauche (mise en place des demi-teintes) 1 part d'huile et 2 parts de WS
Pour le travail de détails : 2 parts d'huile et 1 part de WS
avatar
carolus

Messages : 379
Points : 940
Date d'inscription : 29/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdedessin.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par jpleclercq le Sam 22 Déc 2012 - 9:40

Merci Yann,
C'est bien ce que j'avais compris : il faut que je diminue grandement le nombre de couches appliquées sur ma toile ; j'y gagnerai en rapidité et en efficacité.
La recette que j'ai testée est celle de Ralph Mayer utilisée, entre autres, par Nancy Guzik et Casey Baugh.
Je n'ai pas lu son livre mais je viens de le commander Very Happy

jpleclercq

Messages : 8
Points : 8
Date d'inscription : 20/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jpleclercq.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par carolus le Sam 22 Déc 2012 - 9:47

Il faut lire d'urgence le l'ouvrage de Richard Schmid Alla Prima :
http://www.amazon.com/Alla-Prima-Everything-About-Painting/dp/0966211715
Richard Schmid est le mari de Nancy Guzik et le maitre de Baugh mais aussi de Lipking, Todorovich et Pro.
Ce livre est l'ouvrage de référence concernant la technique Alla Prima.

Il s'agit de terminer la peinture ou une zone en une séance. Il faut donc simplifier le sujet et travailler assez rapidement.
avatar
carolus

Messages : 379
Points : 940
Date d'inscription : 29/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdedessin.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Thierry Marié le Sam 22 Déc 2012 - 10:19

La maison L&B propose un petit manuel technique très bien fait qui est aussi un résumé de l'histoire de la technique de la peinture à l'huile. Il est en libre consultation ici :
http://www.lefranc-bourgeois.com/beaux-arts/telechargement/A_TELPDF_2012091309231295.PDF

Ne pas perdre de vue que la peinture à l'huile est fondamentalement une peinture à l'huile et à la résine, et que l'ajout d'huile crue est fortement déconseillée et ne présente d'ailleurs aucun avantage sur l'huile cuite. La standolie est une huile cuite sous pression qui présente des propriétés remarquables, mais même son usage ne dispense pas systématiquement de l'ajout d'une résine.

Quelques recettes glanées sur un forum américain (ou anglais ?) :

(Notez que les attributions des médiums ne désignent pas nécessairement leurs inventeurs et que la qualité des médiums ne garantit pas la qualité des oeuvres de ceux qui les emploient.)

Bill Martin´s Glazing Medium

1 part Linseed Oil (anybody's brand, as long as it is artist quality). This is a fast-drying oil.
1 part Walnut Oil (I use M. Graham's,) This is a slow-drying oil.
1 part Venice Turpentine (This is not "turpentine", in the usual sense of the word, but is the "resin" in this mix.)
2 parts Oil Of Spike (This is the solvent--it is NOT a drying oil such as Linseed .)

or

Lean (5 parts Turpentine, 1 part Venice Turpentine, 1 part Stand Oil)
Medium(2 parts Oil of Spike, 2 parts Venice Turpentine, 1 part Linseed Oil)
Fat (2 parts Oil of Spike, 1 part Venice Turpentine, 2 parts Sun Thickened Linseed Oil)


Ralph Mayer´s

1 part stand oil
1 part damar
5 parts turpentine.

The turpentine can be increased to as much as 7 parts for more fluid underpainting and reduced proportionally in each successive layer as above.


Glossier glaze medium

2 parts sun-thickened or stand oil
2 parts damar
1 part Venice turpentine

dilute with spirit of turpentine.


Slow drying medium - soft blending

1 part stand oil
1 Venice turp
and spirit of turpentine.


Atttributed to Rubens (at least some of his work)
3 parts Venice turpentine
2 parts sun-thickened oil
1 part damar
For the glossy look of the Flemish painters, the use of Venice turpentine is advisable in place of resins that have a greater tendency to darken and crack (amber, mastic, copal, etc.)


Damar & Beeswax

2 parts damar varnish
1 part beeswax
3 parts turpentine

1. With the exception of the turpentine, combine and warm the ingredients over an electric unit, stirring them until they combine completely.
2. Once the ingredients are combined, remove from the heat and slowly stir in the turpentine.
3. Cool the mixture and pour into a bottle.

This combination of resin and wax is excellent for final paint layers. This medium serves to thicken tube oil paints and help produce pleasing impasto effects. It reduces gloss and dries in one half hour.
Proved over many centuries for its permanence and impermeability, beeswax combines well with resins and oils, and reduces some of the high gloss while it thickens the paint. A great aid to paint handling.


From Cennini

2 part beeswax
2 part turps
1 part walnut oil
1/2 parts damar, 1 part damar neering the end.

You could vary it in sooo many ways. If it's too stiff, just add more oil. If it dries too slow, just add more varnish. The best one I tried was with Black Oil. Wooof!!! The film was strong, elastic. I've also tried it with Stand, Cold pressed, and they're all subtly different.


From Cennini Forum

1:1 Stand Oil and Canada Balsam
or 2 parts Stand Oil, 1 part Canada Balsam and a touch of turpentine (careful of delicate underpaint with the addition of solvent).
or 4 parts Black Oil, I part Canada Balsam

Enfin, pour les passionnés de technique, un article sur la restauration d'un Reynolds, montrant qu'un excellent peintre peut employer un procédé déplorable en termes de conservation de ses oeuvres : http://www.gallery.ca/bulletin/num17/ruggles_res.html
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Francette le Sam 22 Déc 2012 - 10:52

Merci pour toutes ces références Smile
N'auriez-vous pas un conseil d'ouvrages pour la technique "alla prima" en français ?

Francette

Messages : 98
Points : 116
Date d'inscription : 06/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peinture à l'huile ne consiste pas à mélanger ses couleurs avec de l'huile et de l'essence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum