quelques aphorismes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

quelques aphorismes

Message par sylvain loisant le Lun 29 Mar 2010 - 16:24

Aphorismes

Il est urgent de dissoudre le ministère de la culture, pour le transformer en ministère du patrimoine. De quel droit des fonctionnaires peuvent définir ce qu'est l'art vivant. Ce qui est vivant n'a pas besoin d'approbation et de référencement, pour exister. L'art vivant est imprévisible, laissons le pousser en dehors de nos shémas et représentations. Fonctionnaires de l'art de tous les pays......, fonctionnez, mais ne rentrez pas dans un monde d'art et de vie qui vous dépasse, ou alors entrez y avec ce qui reste de votre humaine sensibilité. Occupez vous plutôt de l'art ancien et du patrimoine qui ont besoin cruellement de la protection de nos impôts.

Leurs esprits formatés rêvent d' un "art monde", ils n'auront qu'un "quart-monde" de l'esprit.



L'insatisfaction dans la pratique artistique est utile, mais elle ne doit pas être cultivée.

La peinture est la continuation de l'oeuvre de la Nature à travers la conscience humaine.

Je vends donc je suis.

En peinture seul le chemin compte. Le but est contenu dans le chemin.

Lorsque l'on regarde un arbre pour le dessiner, pendant un"millième de seconde", nous voyons un arbre. Après ce millième de seconde, nous voyons seulement l'image de cet arbre.

Peindre sans pensée, ne veut pas dire peindre avec une pensée obscurcie.

L'esthétique est la politesse du peintre.

Etre indifférent au succès ne veut pas dire qu'il faut le fuir si il arrive naturellement

Méfions nous des lignes droites, elles sont, comme le disait le peintre Hundertwasser, des lignes malades qui rendent malade

Toute oeuvre, même imparfaite a une importance, car de rien, elle devient une réalité qui s'enracine avec le temps.

L'oeuvre terminée est le témoin d'une démarche, elle est utile et importante lorsqu'elle est regardée avec simplicité et humour. Un peu comme l'alpiniste fait une photo depuis le sommet qu'il vient d'escalader.

Peindre sans avoir envie d'être peintre est une bénédiction.

Peindre de manière routinière est une énorme perte de temps et un gaspillage, car l'énergie s'avachit et s'engloutit dans des objets encombrants.

Le peintre professionel est souvent un commercant qui croit toujours qu'il est un modèle d'esprit.

sylvain loisant

Messages : 53
Points : 108
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : vittel

Voir le profil de l'utilisateur http://sylvainloisant.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelques aphorismes

Message par Thierry Marié le Mar 30 Mar 2010 - 8:54

Il me semble que le premier est un peu long pour un aphorisme. study
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

le plus court

Message par philippe.rollot le Mar 30 Mar 2010 - 9:54

"être artiste"
Un artiste EST par nature

philippe.rollot

Messages : 5
Points : 9
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 55
Localisation : VITTEL vosges France

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vittel-art.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelques aphorismes

Message par carolus le Jeu 21 Oct 2010 - 6:59

"Le peintre professionnel est souvent un commerçant qui croit toujours qu'il est un modèle d'esprit."

C'est effectivement le cas. Comparons simplement notre travail à celui des maitres pour retrouver l'humilité Very Happy
avatar
carolus

Messages : 379
Points : 940
Date d'inscription : 29/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdedessin.fr

Revenir en haut Aller en bas

]Maîtres, maîtres, vous avez dit maîtres

Message par sylvain loisant le Jeu 28 Oct 2010 - 7:27


J'ai beaucoup de réticences à idéaliser les "maîtres du passé" reconnus par tous pour les siècles des siècles pour deux raisons:
- La plupart des peintres classiques des siècles passés avaient pour la plupart un bon niveau technique, mais cette précieuse qualité me semble être un critère insuffisant pour définir une fois pour toute un « maître artiste » véritable.
Le technicien le plus doué et travailleur a une vision parcellaire de l'activité artistique. Sa compétence technique ne représente qu'un petit îlot de connu dans un océan d'inconnu. Tripler, décupler cette compétence ne rendrait pas plus visible cet îlot dans l'océan.
Pour rester dans mon exemple, l'artiste n'est pas celui qui tente d'habiter dans cet îlot pour en faire un paradis comme un Robinson, mais celui qui plane au dessus de l'océan et qui contemple l'infini. L'artiste a évidemment besoin de l'île, mais c'est juste pour se reposer avant de reprendre son vol.
-Si les ateliers des maîtres ont permis de transmettre une merveilleuse technique pendant des siècles, il ne faut pas oublier qu'ils étaient avant toutes choses des entreprises en concurrence acharnée entre elles. Tout était permis pour avoir les bonnes grâces des cercles de pouvoir. Beaucoup des "maîtres" en question étaient des commerçants caractériels ou jaloux ou procéduriers ou veules ou beaucoup d'autres choses, ou tout cela à la fois.
Pour compléter ce point, l'histoire de l'art laisse passer à travers ses filets les "maîtres" compatibles avec les idéologies qu'elle sacralise.
Ainsi, Rubens se copiait à l'infini pour gagner beaucoup d'argent en valorisant les egos des petits chefs de son époque. Courbet est devenu "un maître" célèbre parce qu'il a collé à l'idéal socialiste. Bouguereau était un "maître" pour une bourgeoisie qui aimait la perfection technique emballant des sujets hyper softs et décoratifs. David, Delacroix étaient les journalistes à la botte de Napoléon. Même les grands maîtres de la renaissance étaient les danseuses des grands seigneurs et courbés devant l'idéologie sclérosée de la religion. Est ce que Monet aurait eu son statu de maître universel si il n'avait pas eu comme copain Clémenceau?
Certes, admirons leur technique, et inspirons nous de certains aspects intéressants de l'œuvre de ces peintres, mais faisons preuve de discernement.
Au fait qu’est ce qu’un maître ?
- Dans la tradition artisanale, c’était une personne qui maîtrisait son métier et qui le transmettait à des apprentis dans le cadre de sa corporation. (ex : le compagnonnage)
- Dans les traditions orientales notamment, le maître est celui qui a dépassé l’attachement au monde grâce à des pratiques intenses.
Ces deux visions repose sur l’exemplarité et l’impeccabilité.
- Dans le contexte mondain, est maître celui qui s’impose comme maître dans les média (BHL est un maître, César aussi, Jeff Kons de même….etc), mais aussi celui qui colle à une pseudo techno-spiritualité gouroutesque (ex : Huber Reeves, JM Pelt) . Pour rester dans le domaine de la peinture, beaucoup de peintres de galerie sont appelés maître par leur clientèle.
Pour finir, il faut noter qu’il y a les grands maîtres, les maîtres, et les petits maîtres.
Chaque personne a sa propre définition, son propre point de vue sur ceux qui sont ou ne sont pas des maîtres.
Il est difficile de retrouver ses petits dans cette jungle, et sur ce point je serais tenté de suivre Krisnamurti « Il n’y a pas de Maîtres et il est infantile d’en chercher un ».

sylvain loisant

Messages : 53
Points : 108
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : vittel

Voir le profil de l'utilisateur http://sylvainloisant.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelques aphorismes

Message par carolus le Jeu 28 Oct 2010 - 12:17

" La plupart des peintres classiques des siècles passés avaient pour la plupart un bon niveau technique, mais cette précieuse qualité me semble être un critère insuffisant pour définir une fois pour toute un « maître artiste » véritable."
Pourquoi résumer les maîtres à leur technique ?

"Sa compétence technique ne représente qu'un petit îlot de connu dans un océan d'inconnu. "


Cet autoportrait dégage une force extraordinaire qui me rappelle le travail colossal qui m'attend pour pouvoir atteindre un tel degré de virtuosité.

"Mon métier est celui de peintre. Quand je dis qu'un homme a du talent, je veux dire qu'il réussit dans son art ; ainsi, un peintre de talent est un peintre qui peint bien, et qui imite bien les choses de la nature."

Le Caravage
avatar
carolus

Messages : 379
Points : 940
Date d'inscription : 29/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierdedessin.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelques aphorismes

Message par Thierry Marié le Jeu 28 Oct 2010 - 18:48

Pour répondre par un aphorisme, je dirais :

Le maître est celui qui transforme la technique en art.
avatar
Thierry Marié

Messages : 623
Points : 890
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Planète Terre

Voir le profil de l'utilisateur http://coursdedessin.wifeo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelques aphorismes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum